Nouvel an... Nouvelle loi

Qui n’a pas entendu parler de la réforme controversée du droit de la propriété intellectuelle ? Dans cet article, on parle de certains des points plus controversés de la nouvelle loi entrée en vigueur le 5 janvier.
Alabaz
Mis à jour: 09/01/2015 329
Nouvel an... Nouvelle loi
Partager:

Comme nous le savons, la nouvelle année apporte avec elle, en plus de bons sens, régime pour perdre les kilos pris pendant Noël et comme cadeaux attendus des rois, l’entrée en vigueur de nouvelles lois.

 

Et cette 2015 commence par une loi qui ne laisse ni ne laisse personne indifférent et a déjà produit plus d’une controverse : la nouvelle loi de la propriété intellectuelle.

 

Pour ceux qui ont encore ne pas qu’ils ont entendu parler, dans ce post nous allons essayer de clarifier la points plus importants et controversés réforme de cette loi, qui est entré en vigueur le lundi 5 janvier.

 

Parmi les points qui inclut la réforme, peut trouver des sanctions a augmenté à 600,000 € et le collection aux universités par l’utilisation des textes et des manuels sur le Campus virtuel (plateformes virtuelles dans lesquelles les étudiants peuvent avoir accès tout le matériel nécessaire pour les sujets).

 

Bien que peut-être les points les plus controversés de la réforme sont l’appel « taux sur Google »un paiement que pages telles que, par exemple, Google devrait être pour l’édition extraits d’articles de presse, qui a entraîné que le géant américain a décidé de ne pas inclure dans vos fragments de page de Google News des médias espagnols d’éviter le taux et l’inclusion dans la catégorie du piratage des pages qui facilitent une liste ordonnée des liens vers d’autres pages (comme c’est le cas de Seriesly qu’il a décidé d’éliminer tous les liens sur votre page afin d’éviter les grandes peines)

 

En outre, la réforme comprend aussi sanctions sur la gestion des entités de la propriété intellectuelle (SGAE, CEDRO, demoiselle d’honneur, etc.) qui ne satisfont pas aux nouvelles normes de transparence et de contrôle, peut atteindre jusqu'à € 800 000.

Ce point a été inclus afin d’éviter de nouveaux scandales dans lequel était enveloppé la SGAE une couple d’années pour un crime présumé de détournement de fonds.

 

Tous ces changements ont fait les moyens de communication, auteurs, utilisateurs et, en général, toutes les personnes touchées par la présente loi, gâter les mains sur la tête, comme tous ces changements seront traduira par moins de visites à leurs pages, des taux plus élevés à payer, ou même la fermeture des différentes pages web.

 

Comme une dernière note sur cette réforme, dit que le gouvernement a créé la possibilité d’un nouveau changement dans le mandat d’un an, qui nous l’espérons ne durcira pas au cours de la présente loi à laquelle sont opposent de plus en plus de personnes et de sociétés.

Rechercher dans le blog...
Más vistos
Suivez-nous sur les réseaux
0 commentaires

Écrire un commentaire

¿Qué te ha parecido?